Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Conflits dans le monde

Ce blog propose des analyses sur l'actualité dans le monde, dans ses faits divers: politique, social, culturel, économique, et religieux. L'accent est particulièrement mis sur les conflits si inhérents à la nature humaine, expliquant leurs motivations dans les contextes qui les font naître, sugérant les possibles voies à leur résolution. Damien Delesti Mbaouya

Centrafrique: La pertinence des décisions de la cour constitutionnelle sur les élections.

Publié le 26 Janvier 2016 par Damien Delesti Mbaouya

Centrafrique: La pertinence des décisions de la cour constitutionnelle sur les élections.

Hier Lundi 25 Janvier 2016, la cour constitutionnelle a validé les résultats des élections présidentielles du 30 décembre dernier. Ceux-ci ont permis à Anicet Jorges Dologuélé avec 23,74% des suffrages et Faustin Archange Touadéra avec 19,05% ,de continuer la compétition au second tour. Une décision sans surprise, pourtant logique et responsable, de la part d'une cour constitutionnelle qui a su gérer la crise d'une multitude de contestations des résultats du premier tour.

Dans le même ordre d'idées, la même cour a annulé les résultats des législatives, sur la base d'innombrables recours (400) qui ont entaché d'une manière ou d'une autre, la transparence des résultats. Une décision tout aussi intelligente que stratégique, dans la mesure où, hormis le cas des fraudes, le choix des députés doit désormais prendre en compte les deux candidats à la présidentielle Dologuélé et Touadéra, lesquels ont besoin l'un et l'autre d'une majorité absolue pour mieux fonctionner en tant que Président élu ou alors, pour faire le contre-poids du parti au pouvoir dans le rôle du premier parti d'opposition. Ce qui rend encore ce duel plus ardu, entre l'Archange et le premier ministre du "défunt Ange".

Pendant le premier tour des législatives, l'on aura assité à une pléiade de candidats-députés qui répresentaient chacun, l'un des 30 candidats à la présidentielle. Une fois que 28 de ces candidats-Présidents aient été éliminé au premier tour, il devient nécessaire de faire un nettoyage pour permettre à celui qui doit gouverner, de mieux battre campagne pour ses propres députés. Aussi, cette annulation permet aux électeurs de se passer des députés-baladeurs et d'aller droit au but, en tenant compte de potentiels candidats Dologuélé et Touadéra.D'où la pertinence de la décision de la cour constitutionnelle digne de louange. Elle a balayé le chemin du second tour, pour donner aux électeurs, la claire vision de l'enjeu démocratique du second tour de la présidentielle. Ce qui relève d'une décision très mature!

 

Commenter cet article